vendredi 26 août 2016

Premier atelier de peinture - Expression Acrylique

Le weekend dernier, j'ai eu le plaisir de participer à un atelier hors du commun organisé par Francisco Trujillo dans le 20ème arrondissement : "Expression Acrylique". C'était tellement chouette, que je voulais partager cette expérience avec vous.

Nous étions deux participantes et le professeur de l'association Soluna dans un atelier au dernier étage, sous verrières.
Première mise en condition : petite relaxation guidée en musique, allongées, afin de se détendre, relâcher les tensions, se recentrer sur sa respiration, s'ouvrir à accueillir sa créativité... J'ai beaucoup apprécié l'expérience avant de se lancer dans la peinture, moi qui aime beaucoup méditer.

Puis après avoir installé nos "espaces de travail" à savoir scotcher au mur nos feuilles de papier épais, dégainés les pinceaux et les pots de peinture acrylique dans l'ambiance musicale, nous nous lancions sur ce qui nous venait à l'esprit, avec enthousiasme. Pour moi c'était une première et ce que je ressentais, en restant à l'écoute de moi-même et de la musique, c'était l'envie de peindre un bel arbre au bord de la mer, qui baigne dans la lumière du soleil... Je vous montre ? Que voyez-vous ? 

Improvisation totale sur nos formats raisin... Accompagnées de quelques astuces techniques données par le professeur tout en bienveillance pour mieux exprimer nos envies et ressentis et c'était parti pour deux heures de peinture... Pour un premier essai, je suis vraiment très contente.

J'ai trouvé cet atelier tellement chouette, tout en cohérence avec ma démarche personnelle d'évolution intérieure, que j'avais envie de vous faire découvrir les ateliers de Francisco afin de le remercier de cette belle découverte. Pour les personnes désireuses de tester, il anime ces ateliers de trois heures tous les samedis après-midis au 60 boulevard Mortier dans le 20ème arrondissement à 15h. Ainsi que des stages d'aquarelle en Grèce une fois par an... 

De quoi faire rêver les adeptes du pinceau et de méditation ?
Vous pourrez le joindre au 06.62.84.26.58 ou assosoluna@gmail.com

lundi 15 août 2016

Redonner une seconde vie à une belle lampe ancienne

Aujourd'hui, troisième jour de vacances. Je viens vous montrer un joli petit bricolage que j'ai réalisé ce matin : Redonner une seconde vie à une très belle lampe ancienne en cuivre qui me vient d'une personne que j'aime vraiment beaucoup. Je vous montre ?

Voilà ladite lampe avant bricolage :

samedi 13 août 2016

Soin capillaire après-shampoing... Quand "je m'obstine" rime avec bêtise...

Après une bien trop longue absence sur mon blog, je profite de ce premier jour de vacances pour vous faire part d'une petite anecdote bien amusante avec du recul, mais qui ne m'a pas du tout fait rire dans le moment présent...

Qui parmi vous n'a jamais décidé de remplacer un ingrédient par un autre en pensant que le résultat dans sa formulation maison serait à peu près le même ?... Avouez... 
Il y a deux mois, je souhaitais me refaire un après-shampoing pour prendre soin de mes cheveux longs. Je réfléchissais à la formulation et faute de BTMS (émulsifiant conditionneur), je l'y remplaçais par l'Olivem 1000 (émulsifiant émollient et hydratant). Je me disais qu'après tout... Ça ne changerait peut-être pas grand chose ?! Première erreur...

En voilà la FORMULE :
-8% soit 8g d'Olivem 1000 (émulsifiant dérivé de l'huile d'olive) à surtout remplacer par 10% de BTMS (émulsifiant conditionneur)
10% soit 9g d'huile végétales de Noix du Brésil BIO (nourrit le cheveu en profondeur sans le graisser)
-10% soit 9g d'huile d'Argan BIO (donne brillance et éclat aux cheveux ternes et fatigués)
-59,4 % d'eau minérale à remplacer par 57.4% d'eau minérale)
-5% de vinaigre de cidre (donne plus de brillance aux cheveux en resserant les écailles avec son pH acide )
-5% de collagène végétal (gaine et protège les cheveux)
-1% d'huile essentielle de Pamplemousse BIO (freine la chute des cheveux, mais d'abord, sent tellement bon !)
-1% d'huile essentielle d'ylang-ylang BIO (tonique des cheveux)
-0,6% de conservateur synthétique Cosgard


dimanche 25 octobre 2015

Atelier citrouilles le 31 octobre pour Halloween !

Samedi prochain de 14h30 à 16h30 au coeur de Paris Montparnasse, venez participer à un atelier spécial pour Halloween : venez sculpter une belle citrouille et repartez avec votre création !

Toujours en petit nombre pour plus de convivialité et de présence, j'encadre des ateliers de cinq personnes environ à mon domicile, décoré pour l'occasion. Ce petit nombre de participants me permet de mieux répondre aux demandes de chacun et de conserver une ambiance familiale et bien encadrée, avec douceur.

L'atelier est ouvert à tous les âges, à partir de 8 ans. En effet, j'estime qu'à partir de cet âge, même si l'enfant a besoin d'être accompagné et aidé, il est relativement autonome, capable de manier sa citrouille et qu'il peut utiliser un matériel de précision avec prudence et attention. Personnellement, j'ai commencé à sculpter mes premières citrouilles à 8 ans. Depuis, cela fera 20 ans l'an prochain, que je le fais, tous les ans avec plaisir et passion.

Mieux qu'un long discours, je vous laisse découvrir les photos de l'atelier de l'année dernière :



Et en fin de soirée :
Infos pratiques : l'atelier aura lieu de 14h à 16h30 au 26 rue Commandant René Mouchotte.
Coût de l'atelier, avec goûter : 20€

A propos de moi : jeune architecte de 27 ans, passionnée par les activités créatives et le naturel, j'aime partager mes passions, notamment Halloween, la création de décors à la main et la sculpture sur citrouilles... L'an prochain, cela fera vingt ans que je sculpte des citrouilles, et je suis toujours aussi enthousiaste à l'idée de rencontrer de nouvelles personnes et d'encadrer ces ateliers.

A samedi !


mercredi 27 mai 2015

Les pieds de tomates - test permaculture 2015

Cette année, j'ai voulu testé différentes méthodes pour améliorer ma culture potagère...
Dans ce sac, il y a donc : du terreau. Mais contrairement aux années précédentes, pas seulement.
Dans l'hiver, pendant que la terre était au repos, j'ai mélangé au terreau, très surement appauvri, des déchets végétaux de cuisine et beaucoup de litière de copeaux de bois de Pitch, mon petit cochon d'Inde de bientôt 7 ans. En voilà un exemple de micro-écosystème permaculturel : Pitch souille sa litière que je récupère pour mon potager dont je récupère des feuilles et des aromates pour la nourrir. La boucle est bouclée ;)
Pourquoi des copeaux de bois ? Non seulement parce qu'étant très absorbants, ils retiennent mieux l'eau, mais en plus, ils vont enrichir la terre vu qu'il s'agit de la litière souillée que je retire lorsque je nettoie la cage de Pitch.

Autre test de l'hiver qui s'est révélé concluant : j'ai aussi couvert la surface de mon sac d'un tapis de mousse acheté chez un fleuriste, pour atténuer l'évaporation de l'eau. Sans plant en place, j'arrosais l'hiver tous les mois et la terre était toujours humide en profondeur. J'ai donc gardé mes tapis de mousse, même grillés, sur l'ensemble de mes sacs. Et en plein mois de mai, j'apprécie de ne plus avoir à arroser tous les jours, même mes fraisiers en gouttière !

Juste avant de planter mes pieds de tomates, j'ai aussi ajouté à la surface de la terre, sur les conseils d'une collègue, qui "potage" sur son balcon, du fumier de cheval composté. Cela faisait quelques années que je lisais qu'ajouter du fumier de cheval à sa terre, permet de bien l'enrichir avant de faire son potager, mais j'avais toujours pensé que cela avait une odeur. Autant je le conçois facilement dans un jardin, mais dans mon salon, impossible !
Jusqu'à ce que ma collègue éclate de rire en m'expliquant qu'étant complètement composté, le fumier de cheval vendu en jardinerie, ne sent pas et j'ai pu le vérifier. 
A la bonheur !

Par la suite, après avoir participé à un cours de jardinage bio de Gilbert à Mouscron, j'ai appris aussi que le jardin, selon la permaculture, est à considérer comme un compost grandeur nature. En bref, tout ce qui pousse sur place doit retourner à la terre pour lui rendre l'énergie et les nutriments qu'elle a donné aux plants pour pousser (branches et tiges à tailler, fruits gâtés, "mauvaises herbes",...). J'ai trouvé ça très intéressant et ingénieux mais en voyant les drosophiles et autres mouches dans le jardin dans les zones où il y a le plus de déchets végétaux, j'ai réalisé que ce ne serait pas aussi simple en appartement...

Sur ces bons conseils, j'ai commencé par récupérer juste les tiges de tomates trop envahissantes pour les réduire en menus morceaux et les mettre directement à la surface du sac de culture. Etant réticente à l'idée d'être envahie de petites mouches, j'ai préféré commencer "petit".
Et pour aider à la transformation de ces résidus de tomates en compost, j'ai ajouté quelques vers de terre de mon vermicomposteur directement dans le sac. Ils se sont bien vite précipité à l'abris sous terre... Et bien pour l'instant, cela fait trois fois que "j'étoffe" mon tapis de feuilles de tomates, et je n'ai pas d'invasion de drosophiles et autres mouches autour. Ça commence bien ;)

lundi 25 mai 2015

Savon de coco pour le Happi-ménage...

Juste pour le plaisir de la photo ;)
Un beau savon 100% coco pour le ménage et la vaisselle aux couleurs d'un des derniers numéros du magazine Happinez (même si dans la réalité ça se voit mieux qu'en photo)...Qui trône dans mon salon ! La tranche du milieu est ma préférée, avec ses "gouttes" blanches dans le marbrage vert... Et vous ?




Ma RECETTE de savon de ménage, 0% surgras, pour un moule à gâteaux (quoi de plus simple ?) :


-786g d'huile de coco ou "Végétaline"
-144g de soude caustique
-252g d'eau
-Quelques grammes d'oxyde minéral vert...

Et une petite baguette à brochette pour le marbrage final :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...